Events

Françoise Meltzer - Dark Lens: Imaging Germany, 1945

Discussion avec Françoise Meltzer autour de son dernier livre Dark Lens: Imaging Germany, 1945 (University of Chicago Press, 2019)

Discussion avec Françoise Meltzer autour de son dernier livre Dark Lens: Imaging Germany, 1945 (University of Chicago Press, 2019)

Jeudi 12 décembre 2019 à 19h30

Les ruines ont toujours inspiré une fascination et une certaine mélancolie (surtout chez les romantiques). Mais les ruines de guerre sont autre chose. Ce ne sont pas des vestiges produit par le temps ; ce sont plutôt des restes de destruction, horreurs qui tuent la population civile et anéantissent leurs logements. Les questions posées par Françoise Meltzer sont, entre autres, les suivantes : est-ce que la souffrance d’une population civile peut être comprises, soixante-dix ans après les bombardements ? Une population ennemie, détestée par le monde entier, change-t-elle la structure du regard, en considérant les résultats des bombardements ? Le regard se tourne-t-il trop facilement vers l’esthétique pour estomper ces représentations de destruction totale ? Et il y a toujours la question du pardon contre la revanche. Françoise Meltzer considère des textes de littéraires, de journalistes et autres pour poser ces questions. Elle se penche aussi sur des œuvres d’art qui représentent les ruines de guerre. Finalement, elle présente les photographies de sa mère, française, pour qui ces ruines de guerre suscitaient des émotions contradictoires : un sentiment de « Vous l’avez bien mérité » et, en même temps, une empathie profonde pour le peuple allemand.

Peut-il y avoir une expérience directe en contemplant ces ruines de guerre ? Une population civile peut elle être visée, même si elle fait partie d’un Nazisme d’horreur ? Dans chaque population sous un régime autoritaire il y a ceux qui résistent, des enfants, et d’autres qui sont innocents mais que les bombes n’épargnent pas. Aujourd’hui, nous avons beaucoup d’exemples de guerres contre les populations civiles. Reste à savoir quelle est, finalement, l’éthique qui en surgit.

Le livre est inspiré par les photographies prises par Jeanne Dumilieu, mère de l’auteure, en Allemagne à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Le livre comporte un aspect autobiographique de l’auteure, enfant en Allemagne après la guerre.

INSCRIPTION

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être tenu informé des événements organisés au Centre de l’Université de Chicago à Paris.